Histoire des Multis: Sommaire - Numéros - Liste Alphabétique - Architectes

 

N40, Rusty Pelican, ?
à jour au: février 2016
1983 plan Newick. Trimaran de 45’ (13.70m) en construit en bois-époxy (West System) chez Damian McLaughlin dans le Massachusetts (USA).

C’est un Three Cheers Mk IV, quasi sistership de « Octopus » (ex-« Lejaby Rasurel »), « Dona Marina » (ex-« Fine Mouche » / « Fleury Michon »), et « Crazy Bird » / « Bonifacio ».


1983 SORC: ?e/??, …

20?? Nouveau propriétaire qui le renomme:
Tyrus Campelli,

Drabenec

20?? Nouveau propriétaire, le bateau est immatriculé à Fort de France, Martinique.

2012 10-12 aout, Golden Oldies Trophy Océanique à Houat. Thierry NORMAND

2014 7 septembre, Vannes:



2015 Novembre, Koen Joustra a acheté le bateau et le renomme:
Rusty Pelican

2016 Janvier, au chantier Beaudart (NautiMor) à Hennebont, plus d'infos dans la newsletter 37 des Golden Oldies
Février, reçu de Koen Joustra : "Il avait besoin d’une sérieuse restauration et nous l’avons donc mis en chantier pour une refonte complète. Remise à l’eau en mars 2017." et les photos suivantes:



Mars, entrée sous hangar
Novembre, bateau toujours sous le hangar, plus d'infos et photos dans la newsletter 39 des Golden Oldies

2017 Mars, infos et photos sur les travaux, info newsletter 40 Golden Oldies (avec photos)
Pré-inscription à la Route du Rhum 2018


N??, ?, ?
à jour au: 2012
198? plan Newick. Trimaran de la série des Native

Sweet,

2011 Automne, un cyclone drosse le plan Newick de 36’ sur la plage de Cumberland (île de St Vincent). Le bateau est considéré comme perdu : étrave cassée, bras et flotteur tribord explosés, voie d’eau sur la coque centrale.

2012 Février, Claude Martin croise la route de l’épave à l’occasion d’une escale. Il veut sauver SWEET, mais ne dispose pas d’un gros budget et encore moins de compétences en bois époxy. Le garçon est débrouillard et très motivé, il contacte l’association qui le conforte dans l’intérêt du trimaran et l’oriente sur Alain Borsotti (membre de la commission restaurations). 2 jours de stage plus tard Claude a une vision de son chantier et saura éviter les erreurs graves… Il est gonflé à bloc !
5 mai, le bateau est remis à l'eau sous le nom de
Mi Lobi,
Juillet, "Après avoir racheté l'épave, je reviens un mois plus tard avec des amis (Jean-Pierre Lemaire, Anne Caseneuve, Christophe Houdet) pour l'équiper d'un safran de fortune et d'un moteur H/B ; mât et voiles chargés sur le pont avec les morceaux du flotteur cassé, nous convoyons le Native avec Jean-Pierre jusqu'aux Saintes… 160 milles, 47h dont 32h de navigation. Le trimaran est sorti de l'eau à Marie-Galante où il restera sur le parking du port de Grand-Bourg jusqu'à mon retour en novembre 2011. J’obtiens l'autorisation de la mairie de Saint Louis d’installer mon chantier sur un terrain vague de la commune et, en décembre je fais convoyer le bateau par la route sur un camion, aidé et dirigé par Ronan Le Noach rencontré sur place. Nous commençons les travaux fin décembre et le bateau, désormais appelé "MI LOBI", est mis à l'eau le 05 mai ! Les conditions de travail n’ont pas été faciles, (difficultés à trouver les matériaux, notamment le CP marine, manque de logistique à Marie-Galante), des heures et des heures de ponçage, beaucoup de stress, mais finalement tout s'est bien passé et le bateau est réussi, il est superbe ! Je tiens à dire que je n'aurais pas pu réaliser ce projet dans ces conditions ailleurs qu'à Marie-Galante où les gens ont été super avec moi et m'ont soutenu jusqu'au bout, je remercie particulièrement Ronan Le Noach, qui m'a apporté ses énormes compétences et sans qui je n'aurais pas pu aboutir. Je me tiens à disposition des personnes intéressées pour plus de détails concernant les matériaux et les méthodes utilisés. "

Infos et récit Golden Oldies Multihulls